Nos lignes de conduite en tant qu’aménageur-lotisseur

Un engagement éco-responsable : Bien habiter la Terre, ensemble !

L’essence même de notre métier d’aménageur de lotissement est de concilier des enjeux qui à première vue s’opposent : le développement durable et le besoin d’habiter la Terre. Intervenir sur un paysage, aménager des terres de vie, revaloriser des aires laissées à l’abandon… L’aménageur foncier que nous sommes sait la responsabilité qui est la sienne.

Opérer sur un territoire suppose de l’observer attentivement, d’en déceler les atouts et les fragilités. Cela suppose aussi d’agir avec précaution après avoir tracé les lignes de son évolution dans le respect de son identité et des équilibres tant sociétaux qu’environnementaux.

L’engagement éco-responsable de Terre & Développement s’exprime à travers deux lignes de conduite fortes pour inscrire nos réalisations sur le long terme et contenir leur empreinte carbone.

  • Terre & Vie
  • Circul’air[e]
valeur-environnement-preserve 2

Terre & Vie

Concilier le besoin croissant de logement, la qualité de vie et la préservation de la biodiversité dans nos projets nous anime.

Terre & Développement s’engage à opérer les meilleurs choix :

  • pour préserver les sols, les ressources naturelles, les écosystèmes et améliorer la qualité de vie des habitants.
  • pour améliorer la qualité de vie des habitants en préservant les sols, les ressources naturelles et les écosystèmes.

 

Des écologues et des naturalistes indépendants sont mandatés en amont de nos projets afin d’étudier la biodiversité des lieux. Leurs observations permettent de repérer les espèces (faune et flore) à protéger et, le cas échéant, celles à réintroduire pour équilibrer l’écosystème.

Nos projets respectent la Terre que nous aménageons, ainsi que la terre du voisin.

Circul’air[e]

Le principe de circularité implique tant que possible, de réduire l’empreinte carbone grâce aux circuits courts.

De la conception à la réalisation, nous intégrons des produits et procédés qui répondent aux enjeux écologiques pour :

  • Réhabiliter des aires abandonnées, les transformer en terres de vie et lutter contre l’étalement urbain
  • Créer des îlots de fraîcheur par des procédés innovants
  • Privilégier la revalorisation de certains matériaux
  • Favoriser le circuit court pour les travaux

 

Cette ligne de conduite agit sur un double front :

  • Revaloriser, redonner vie à des espaces jusque-là sans avenir
  • Contenir les élévations de température lors de périodes caniculaires pour ralentir l’évaporation et l’assèchement des sols

Le principe de circularité passe aussi notamment par des partenariats avec les entreprises locales. Cela implique aussi de privilégier l’utilisation de matériaux recyclés issus d’une démolition par exemple.